lundi 24 juillet 2017

Dernière séance avant la coupure d'été

Rendez-vous ce soir à qui le souhaite pour la dernière séance de mouvement régénérateur de ce mois de juillet 2017.

La reprise aura lieu début septembre dans la même salle et toujours le lundi à 19h. J'enverrai un mail à tous les participants habituels.

Pour l'heure, je vous souhaite un bel été à tous !

Hélène

mercredi 31 mai 2017

Merci Olivier

Cette nuit, Olivier a quitté son corps pour rejoindre la conscience une.

Jusqu'au bout, il aura gardé son regard bleu, ouvert, limpide qui évoquera toujours pour moi le cœur du ciel pur.

Message à Olivier :

Merci Olivier de nous avoir initiés et guidés dans le mouvement régénérateur avec une simplicité digne du « sans connaissance, sans technique, sans but » d’Itsuo Tsuda, dans le cœur de ciel pur d’Haruchika Noguchi, et d’avoir pratiqué avec nous dans cet esprit de liberté, de non attente, de don qui permet de se reconnecter au vivant.

Ton regard clair, lumineux, ouvert éclaire notre conscience tel le cœur du ciel pur.

Ton expression « Bain de Ki » exprime bien notre pratique du lundi soir qui mène au vide, au rien, là où l’on quitte son identité, le passé, le futur et les doutes du mental, là où l’on retrouve la cohérence, la plénitude, la source d’amour, celle  où nous sommes tous un dans l’instant présent.

Merci de cette rencontre lumineuse

Hélène

dimanche 21 août 2016

Le mouvement régénérateur : une pratique corporelle - non volontaire - peu connue

Lors de cette pratique, les manifestations de l'énergie vitale (le ki en japonais) sont accueillies et s'expriment librement.

Cela conduit à retrouver puis à exercer l'expression spontanée du corps. Ceci entraîne la dissolution des tensions superflues et des séquelles physiologiques et psychologiques qui leur sont attachées.

Grâce à la pratique du mouvement régénérateur, l'énergie vitale circule sans entraves. C'est le retour au fonctionnement naturel d'avant l'éducation et la conscientisation. Il se fait sur commande au début avant de redevenir naturel et permanent.

Le mouvement régénérateur fût introduit en Europe par Itsuo Tsuda il y a 45 ans.
A Montpellier, notre groupe d'initiation et d'entretien fonctionne depuis 15 ans


Olivier Humbert

dimanche 22 janvier 2012

Agir sans faire.

Le mouvement regénérateur est une pratique ayant pour ambition et pour finalité le non-agir a la portée de tous. Agir sans faire.

Cet extrait d'un texte de Tchouang Tseu (maître taoïste d'il y a trois mille ans)peut ouvrir l'appétit et le nourrir.

"Existe-t-il sur terre une joie suprême ou bien non?....

....Quand je vois ce qui les réjouit (mes contemporains) ce qui les incitent à se ruer en masse, pris d'une frénésie irrépressible et qu'ils appellent bonheur,je ne saurais dire quand à moi si c'est là le bonheur. Mais alors la joie existe-t-elle vraiment où bien non?

Pour moi la joie réside dans le non-être. Or celui-ci est un objet d'horreur pour la foule.....Certes, en principe, le vrai et le faux ne sauraient être fixés ; mais grâce au non-agir,il est possible de les définir. Car si la joie suprême justifie l'existence humaine, seul le non-agir la préserve.......Le ciel n'agit pas et il est pur,la terre n'agit pas et elle est stable,l'un et l'autre unissant leur inaction produisent les dix mille êtres.......C'est pourquoi il est dit : Ciel et terre sont sans agir et il n'est rien qui ne se fasse. Qui donc parmi les hommes sera capable de pratiquer le non agir?"

La pratique du mouvement régénérateur concrétise cette capacité humaine.

mercredi 18 mai 2011

PRATIQUEZ LE MOUVEMENT REGENERATEUR : la seule activité qu'on ne peut pas faire !

• Cette activité consiste à laisser l'énergie vitale (le Ki) harmoniser sa circulation dans le corps.
Cette circulation est régulièrement entravée par des tensions musculaires qui sont un moyen que l'organisme utilise pour se protéger de ce qu'il perçoit comme une agression.
Si l'organisme sait se protéger, il a aussi la capacité – le plus souvent ignorée – de relâcher celles des tensions devenues inutiles. Mais comme certaines d'entre elles sont devenues chroniques, le relâchement ne pourra se faire pour elles que par une pratique dans la continuité.

• Tout relâchement par une action volontaire corporelle finit par trouver ses limites que le Mouvement Régénérateur annule et dépasse. Il ne s'agit donc pas d'une action volontaire : c'est le domaine du « non-faire » comme le disait le japonais Itsuo Tsuda qui l'a introduit en Europe en 1973.
Il se pratique sans technique et sans connaissances à acquérir.


Olivier HUMBERT